45ème session de l'Assemblée parlementaire des pays francophones : Faustin Boukoubi invite les parlementaires à œuvrer davantage au renforcement de la démocratie.

Logo

45ème session de l'Assemblée parlementaire des pays francophones : Faustin Boukoubi invite les parlementaires à œuvrer davantage au renforcement de la démocratie.

Le Président de l'Assemblée nationale du Gabon l’a réaffirmé devant ses pairs ayant la langue française en partage, lors de l'ouverture à Abidjan en côte d'Ivoire ce lundi 08 juillet 2019 de la 45ème session de l'Assemblée parlementaire des pays francophones.

Le Président de l’Assemblée Nationale du Gabon Faustin BOUKOUBI qui prend part à la 45ème session de l’Assemblée Parlementaire des pays francophones a invité les parlementaires à œuvrer davantage au renforcement de la démocratie. C'était à la faveur de la cérémonie d'ouverture de la 45ème session de l’Assemblée Générale des Assemblées des Parlements Francophones (APF) dont le thème cette année est : ‘’Parlements et Renforcement de la Démocratie’’.

Faustin Boukoubi président de l’Assemblée Nationale du Gabon qui prend part à cette importante activité interparlementaire a déclaré s’inscrire dans la droite ligne du thème de ladite session. Car pour lui, les parlementaires sont les principaux acteurs du renforcement de la démocratie.

Dans cette logique, le numéro 1 de la Première Chambre du Parlement gabonais a souligné que les parlementaires doivent pleinement jouer leur rôle dans le cadre du maintien de la démocratie et surtout de son renforcement. Valeur cardinale pour le bon fonctionnement de la francophonie et des Etats.

Thème évocateur largement défendu par François Paradis, Président sortant de cet organisme. Pour lui, ‘’ les assises des APF, doivent être un espace de débat démocratique, où doivent se libérer les idées constructives et de la protection de la démocratie, en somme un lieu d’échanges fructueux’’.

Pour la Secrétaire Générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo, il est indispensable de maintenir la solidarité de la francophonie mais surtout de pratiquer la francophonie des peuples. Aussi, dans son intervention, elle a réitéré l’urgence que revêt l’éducation de la jeune fille arguant que les femmes sont transformatrices des sociétés, et actrices du changement. Dans cette lancée, elle a évoqué la question relative à l’égalité des sexes rappelant que 61% des parlementaires Rwandais sont des femmes.

Il faut rappeler qu’avant l’ouverture officielle de cette grande messe interparlementaire des pays ayant en commun l’usage du français, il y a eu des travaux en commission dirigés par l’honorable Angélique Ngoma du Gabon, par ailleurs présidente de la commission Coopération et Développement. Lors de ces travaux en commission, l’honorable Ngoma est revenue sur la proposition du Président de l’Assemblée du Gabon Faustin Boukoubi sur la mise en place d’une commission interparlementaire sur la Zone de Libre-Echange Continentale.


‘’ La commission coopération et développement s'est appropriée cette proposition devenue une orientation. Un Groupe de travail composé de 5 pays a été constitué. Gabon, France, Rwanda, Côte d'Ivoire et Niger. Une réunion devra se tenir dans les tout prochains jours. Cette rencontre aura entre autres objectifs l'élaboration des termes de référence et du cadre dans lequel la structure devra intervenir, l'adoption d'une résolution qui obéît à ces orientations.


Prennent également part à cette rencontre de haut niveau qui s'achève le 9Juillet prochain, les honorables gabonais Paul Essié Emane et Mesmin Boris Wada.

Publié le : 09 / 07 / 2019