Discours du Président de l'Assemblée Nationale du Gabon à la Conférence des Présidents d'Assemblées et de Section de la Région Afrique de l'APF

Logo

Monsieur le Président de l’APF ,
Mesdames et Messieurs les Présidents d’Assemblées et de Sections,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires et chers Collègues.
C’est pour moi un grand plaisir de prendre la parole ce matin, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 8ème conférence des Présidents d’Assemblées et de Sections de la Région Afrique de l’Assemblées Parlementaires de la Francophonie.
Je voudrais à cette occasion souhaiter la plus cordiale des bienvenus à vous tous, mes chers collègues, vous qui en dépit de vos nombreuses obligations avez honoré de votre présence le rendez-vous de Libreville. Cela illustre à suffisance l’intérêt que vous accordez à ces rencontres que nous avons su perpétuer et qui constituent l’aboutissement d’un travail collectif entamé depuis huit ans déjà, lorsque notre région commençait sa mue progressive au sein de la grande faille de l’APF après les assises de Dakar et de Paris.
C’est le lieu pour moi de me réjouir de cette initiative, partagée par certains de nos collègues Présidents à l’époque, qui aujourd’hui reste le lieu privilégié d’échange sur les questions liées à la démocratie et celles spécifiques à notre Région.
Je saisis par conséquent cette opportunité qui est offerte au Parlement gabonais d’abriter pour la seconde fois cette conférence, pour rendre hommage à mes amis, frères et collègues, anciens Présidents des Assemblées du Sénégal, du Tchad, du Burkina-Faso, du Mali, du Togo et du Bénin qui ont posé avec moi la pierre angulaire de notre édifice ici même à Libreville au palais Léon MBA les 24 et 25 avril 2009. Je reste convaincu que ces pionniers continuent de défendre inlassablement les idéaux de la Francophonie.
Mesdames et Messieurs,
Depuis la session inaugurale de 2009, le taux de participation ne cesse de s’accroitre. Il est passé du simple eu triple. Cependant, beaucoup reste à faire et ce, de manière concertée afin d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.
Les thèmes inscrits à l’ordre du jour de la présente rencontre à savoir : « défis et espoirs de la COP21 pour l’Afrique » et « Médias sociaux et Développement démocratiques en Afrique Francophone » soulèvent des questions cruciales de notre ère.
Le premier sujet nous permettra de faire le point de la participation de l’Afrique à la conférence parlementaire sur les changements climatiques qui a eu lieu à Paris en novembre 2015.
Le second quant à lui, donnera l’occasion de poser les jalons d’une discussion sur le rôle des médias sociaux sur le développement en Afrique.
Les discussions sur ces deux thèmes ainsi que l’ensemble des travaux de la présente Conférence seront dirigés, conformément aux dispositions de l’alinéa 1er de l’article 6 du règlement de la R2GION ? PAR Monsieur Aubin MINAKU, président de l’Assemblée nationale de la République du Congo et Président en exercice de l’APF.
Monsieur le Président,
Je voudrais saisir la solennité que nous offre cette occasion pour vous réitérer au nom du comité d’organisation et en mon nom propre, nos sincères félicitations à l’occasion de votre accession à la tête de notre Assemblée depuis la session de juillet  2015 à Berne.
Nous voudrions vous rassurer de notre disponibilité entant que Section Membre à soutenir votre action durant tout votre mandat.
C’est sur ces mots d’engagement que je souhaite pleins succès à nos travaux et surtout un excellent séjour à Libreville.
Vive la diplomatie parlementaire
Vive l’APF
Vive le parlement Gabonais
Je vous remercie.


Publié le : 17 / 03 / 2016